Close
Crockett & Jones

Bernhard Roetzel... Une introduction

Bernhard Roetzel, journaliste et auteur donne une introduction sur les débuts de sa passion pour les habits masculins classiques.

Bernhard Roetzel... Une introduction

Ma fascination pour les vêtements masculins classiques a commencé en 1973 à Prétoria, en Afrique du Sud. Je me rappelle observer les élèves de l’école anglaise avoisinant le terrain de jeu de la mienne. Ils portaient un uniforme scolaire plutôt coloré, verre bouteille avec des stries jaunes si ma mémoire est bonne. Mon uniforme était plutôt gris terne et j’enviais vraiment les Anglais d’en face.
Nous avons quitté l’Afrique du Sud deux ans plus tard et à la fin des années 70 je m’étais inscrit dans une école de langues à Whistable, dans le Kent, pour étudier pendant mes vacances d’été. Je n’y suis jamais retourné depuis, mais à l’époque Whitstable était un lieu merveilleusement enchanteur peuplé de retraités tous vêtus de blanc et jouant à la pétanque. J’étais sous le coup de l’admiration quand quelqu’un m’a dit un jour que Peter Cushing vivait ici !
En 1980 j’ai visité Chartwell et vu l’étalage de la collection de chapeaux et d’uniformes pimpants de Winston Churchill. Cela m’a poussé à commencer à collectionner les livres à propos de la Famille Royale, ce qui m’a inévitablement conduit à étudier les photos de l’impeccable Duc D’Edimbourg, et un peu plus tard le chic et quelque peu débauché gentilhomme, le Prince Charles.
Mon rêve avait toujours été de visite Savile Row et finalement, en 1988, je me suis promené dans cette rue envieusement connue pour la première fois.

Je me rappelle observer par la porte ouverte d’un tailleur, sans bien sûr oser passer le seuil, jusqu’à ce qu’à mon grand plaisir, le tailleur m’invite à entrer. Il portait un costume magnifiquement coupé et m’a fait visiter la boutique comme à un client potentiel…

À cette époque j’avais déjà développé le virus du soulier. Il existait à ce moment-là un gigantesque magasin Ralph Lauren à Hanovre et c’est là-bas que j’ai acheté mes premières chaussures de la Maison Crockett & Jones. Une paire de souliers à boucle en veau-velours marron estampillé PRL. La plupart de mes amis me pensaient fou de dépenser autant dans des chaussures !
Deux ans plus tard j’ai trouvé ma seconde paire de souliers, encore de chez Crockett & Jones, dans un magasin à Hambourg. Toujours en veau-velours, mais cette fois en Richelieu semi-brogue. En 1997, l’année où j’ai commencé à travailler sur mon livre ‘Gentleman, A Timeless Fashion’, mes nouvelles favorites étaient photographiées pour le chapitre sur les souliers. Deuxième chaussure en partant de la gauche sur la page 189 de l’édition originale… pour les intéressés.
Ce livre m’a ouvert beaucoup de portes et a fait l’objet de beaucoup d’’attention de la part des amateurs. J’ai aussi été accueilli dans les coulisses Crockett & Jones. À l’occasion de ma première visite (en 2000 ou 2001) j’ai rencontré Jonathan Jones, l’actuel Directeur Général et Robin Guinness, à l’époque directeur des ventes à l’export et légende dans l’industrie de la chaussure. Ils m’ont emmené déjeuner dans leur club à Northampton qui était terriblement vieillot, ce qui est probablement toujours le cas aujourd’hui.

De retour à l’usine dans l’antique showroom recouvert de bois, je leu ai demandé un souvenir très spécial : une vieille forme en bois signée de la main de M. Jones.

Je voyais bien que cette demande était quelque peu étrange, mais ils ont accepté. J’utilise encore cette forme en tant que presse-papiers sur mon bureau. J’ai dû promettre de ne pas la donner aux concurrents. Inutile de dire que Crockett & Jones ne m’a jamais vraiment quitté.

Produits présentés

Words by

Bernhard Roetzel

Bernhard Roetzel

Menswear Journalist and Author

A man of experience, Bernhard was born in 1966 and after a short spell at junior school in South Africa, followed his dream to return to his home country - Germany. Studying hard in his early years, he always had an eye for design which later evolved into a love for classic menswear from all over the globe. This eventually led to Bernhard putting pen to paper, becoming an author of some of the finest books on menswear available today. For those who have a thirst for the classics of the clothing world they are not to be missed. From grooming to footwear with general care thrown in for good measure… because that is what a true Gentleman would do. Asking and answering all of the right questions that would concern the discerning man on becoming… A Gentleman.

Read more from Bernhard See all guest authors

Latest from Bernhard Roetzel