Close
Crockett & Jones

La Légende D’Horween, première partie

La Légende D’Horween, première partie
 Skip, qu’est-ce qui vous a incité à travailler dans l’entreprise familiale quand vous avez rejoint Horween?

La fierté ressentie par ce que mes prédécesseurs avaient accompli a été la raison principale. C’était une opportunité unique pour moi de voir si j’étais capable d’apporter quelque chose à notre entreprise et d’y laisser ma trace. J’imagine que seul le temps le dira. Je m’entendais également très bien avec mon père et mon grand-père, et je pensais que ce serait incroyable de travailler avec eux.

L’aspect familial est très important chez Crockett & Jones. Cela nous démarque de beaucoup de nos concurrents et nous accorde la liberté de suivre notre propre voie. Que cela signifie-t-il pour la famille Horween de demeurer une entreprise familiale et de prolonger cet héritage?

Les entreprises familiales présentent à la fois des défis et des opportunités uniques. Nous sommes convaincus qu’une voie particulière s’est ouverte à nous lorsque mon arrière-grand-père a fondé l’entreprise, et nous faisons de notre mieux pour suivre cette trajectoire. En tant que famille, nous pouvons prendre nos temps et développer les négoces et relations sur une base personnelle et plus permanente que les grandes entreprises publiques. Nous avons toujours accepté l’idée que créer le meilleur produit possible ne nous permettrait pas de devenir une entreprise massive.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de “l’Histoire d’Horween”, Famille et Tannerie?

Notre Tannerie a été fondée en 1905 sous le nom “Horween and Company” par mon arrière-grand-père. Le Cordovan était son unique produit, et il était principalement utilisé en tant que cuir à affilage pour couteaux et rasoirs. En 1920, il a saisi l’opportunité de racheter ‘Hermann Loescher and Sons’ qui tannait des cuirs de vache dans notre emplacement actuel. Mon grand-père Arnold et son frère Ralph ont rejoint l’entreprise au début des années 20 afin de développer et élargir notre ligne de produits. Mon oncle Ralph a quitté l’entreprise en 1951 pour se consacrer à plein temps à une carrière légale. Mon père, Arnold Horween Jr, a quant à lui rejoint l’entreprise en 1953. J’ai moi-même intégré l’équipe à plein temps dès ma sortie de l’université, en 1978. Enfin, mon fils Nick nous a rejoint en 2009, suivi par ma fille Nathalie en 2015. Je ne sais pas ce que mon père et grand-père ont pensé, mais je sais déjà que, le temps venu, je laisserai l’entreprise entre de bonnes mains.

La plupart de nos clients ne voient que la version finie du Cordovan et ne connaissent pas les bases du processus de tannage. Pourriez-vous nous faire un résumé du processus (à part vos secrets) qui rend Horween si spécial ? Du produit brut au produit fini…

Tanner le Horween Shell Cordovan est un peu comme faire du vin : cela prend du temps de bien le faire. Nous recevons les peaux, leur enlevons les poils et les préparons pour un tannage végétal grâce à une solution tannante mise au point par mon arrière-grand-père dès ses débuts. Nous utilisons les mêmes formule et processus aujourd’hui, ce qui signifie que le tannage est toujours effectué dans de très grands bacs pendant 60 jours, contre une journée pour le tannage moderne.
Ensuite, nous passons à la partie intéressante : nous nourrissons les peaux avec une autre recette de famille composée de cires brutes huileuses et de graisses. Qui plus est, nous étrillons le cuir : un processus laborieux d’huilage à la main, fait par un homme et sa brosse, une peau après l’autre ! Les peaux sont ensuite empilées et vieillies pendant 90 jours. Ensuite, les peaux sont poncées, comme on ponce du bois, afin d’exposer les fibres naturellement serrées du Shell. Divers imperméabilisants sont appliqués, et après avoir séché naturellement elles sont enfin cirées à la main et polies sur un ‘glazing jack’*, un bras mécanique équipé d’une pièce de verre doux qui polit la surface pour créer le tant convoité lustre du Cordovan. Une fois classées, les peaux sont envoyées à des artisans tels que vous, où la vraie magie se produit… (selon nous, c’est tout aussi magique, Skip !)

Tanner le Cordovan à l’air de s’apparenter à la fabrication de souliers Anglais de haute qualité… Obtenir un produit d’une réelle beauté et qui résiste au test du temps nécessite du temps et une équipe hautement qualifiée. Techniquement parlant, pourquoi le processus de tannage du Cordovan Horween dure si longtemps?

Le tannage traditionnel, à l’image de la cordonnerie, n’est pas compliqué ; ce n’est juste pas simple (si vous savez ce que vous faites). Nous laissons le cuir s’égaliser, s’affiner et vieillir afin d’obtenir le produit le plus naturel possible.

Si vous deviez mettre en avant un processus artisanal qui vous étonne à chaque fois que vous le voyez, quel serait-il et pouvez-vous nous en parler un peu?

J’imagine que le processus qui ne cesse de m’étonner est le Rasage (Pour le profane, le fait de séparer le Shell des peaux). C’est un processus très compliqué et ce n’est pas une science exacte. On peut montrer à un opérateur ce qu’un Shell devrait être, mais il doit apprendre l’art de poncer et révéler son unique structure fibreuse. La profondeur du Shell varie selon les peaux, et cette même profondeur peut varier sur une seule peau. Je me demande souvent qui a découvert ce processus, et j’admire les artisans qui participent à cette étape extrêmement délicate et essentielle.

Être le fournisseur d’une chaîne de production artisanale n’est pas toujours facile. Comment s’est porté le négoce durant ces temps gouvernementaux relativement « étranges », et le fait qu’Horween soit devenu un tel emblème de qualité américaine a-t-il aidé ?

“Étranges” est un euphémisme, bien que le négoce se soit bien porté récemment. Bien que nous ne soyons pas immunisés contre les aléas de l’économie, notre réputation mondiale de fabricant de qualité nous aide. Elle nous ouvre définitivement des portes, mais ce sont la qualité de nos produits et l’aptitude de nos clients à les travailler qui font le plus gros du travail.

Après plus de 30 ans passés à travailler ensemble, Crockett & Jones et Horween ont à présent une relation bien établie. Quelle place prend la notion longévité dans l’esprit de vos clients ?

Selon nous, un état d’esprit axé sur le long terme est essentiel pour chaque partenaire. Travailler avec des personnes et entreprises partageant notre état d’esprit nous permet de donner le meilleur de nous-même : une implication sur le long terme afin de créer des produits fonctionnels et esthétiquement plaisants. Nous aimons à croire que notre ligne de conduite est simplement basée sur la production de produits dont nos pères seraient fiers et que nos fils feront avec plaisir.

Crockett & Jones utilise uniquement le Cordovan d’Horween, que nous présentons bien entendu comme un ‘Cordovan authentique’. Il est essentiel pour nous de n’utiliser que les meilleurs matériaux aussi souvent que possible. Donc, si l’un de nos clients nous demandait pourquoi nous utilisons uniquement le Cordovan d’Horween, que répondriez-vous ?

Nous aimons à croire que l’authentique Cordovan Shell d’Horween est le meilleur qui soit. Qui plus est, nous clients sont d’accord. Nous y apportons un tel intérêt qu’en porté le cuir ne survit pas seulement, il prospère. Un soulier en Cordovan bien entretenu aura une superbe allure pour TRES longtemps.

Produits Associés