Close
Crockett & Jones

Olof. Depuis le début.

Olof Nithenius. Rédacteur indépendant, banquier, propriétaire de marques, … et ‘’instagrameur’’. Un client passionné de Crockett & Jones qui, depuis la Suède, promeut et profite des vertus du style anglais, des chaussures anglaises de qualité, et d’Instagram.

Olof. Depuis le début.

Merci Instagram. Je suis une célebrité virtuelle !

Mais qu’est-ce donc que cela, direz-vous ?

Bien. Pour faire court, il se trouve qu’à la suite d’une présence soutenue dans les médias sociaux tels qu’Instagram, j’ai gagné un grand nombre de ‘’followers’’ (que je préfère appeler des amis), avec lesquels j’interagis et discute de ma passion pour le style, la mode en général et les chaussures en particulier.

Comment tout-cela a-t-il commencé, et évolué ?

On me pose souvent cette question en interview, et cela m’a donné l’occasion de réfléchir plus en profondeur sur le sujet. Je dirais qu’en quelque sorte, le style m’a toujours intéressé. Enfant, bien sûr, je voulais les jeans et les baskets les plus cool ; en grandissant, heureusement, mes goûts se sont développés et raffinés. J’ai un souvenir très vivace d’un moment fondateur : j’avais 15 ou 16 ans - l’âge ingrat diront certains – à mi-chemin entre adulte et ado, et j’ai reçu un exemplaire du Gentleman’s Handbook sur le style classique, par Bernhard Roetzel. Ce fut le début d’une histoire d’amour qui s’est muée en passion. Je me souviens avoir rêvé de ma première paire de souliers en véritable cousu Goodyear, et de mon premier costume sur mesure. C’était du plus grand exotisme, et bien loin de ce que mon argent de poche me permettait à l’époque. C’est avec ce rêve en tête que, quelques années plus tard, je me suis offert ma première paire de chaussures de qualité, Made in Northampton. Je les ai toujours. Bien usées, ressemelées plusieurs fois à l’usine et par le cordonnier de ma ville natale. Elles durent depuis longtemps et en ont encore sous la semelle. Je les chéris pour ce qu’elles sont : le témoin que la qualité est faite pour durer. ‘’Olof, il faut toujours acheter de véritables chaussures’’ ! Il n’y a pas d’échappatoire. Ce fut aussi mon premier contact avec Crockett & Jones. Mon cordonnier local vendait quelques modèles et m’a toujours dit qu’en tant que professionnel, il préférait travailler sur des souliers bien faits. Je lui ai fait confiance et acheté une paire de Hallam marron. Bien des années plus tard, je peux confirmer, d’expérience, qu’il avait raison.

Ce fut le début d’une histoire d’amour qui s’est muée en passion.

Quelques années ont passé depuis mes premières Brogues et j’ai déménagé sur Londres pour terminer mes études de droit et faire ma Maîtrise. Récemment, cette époque s’est rappelée à mon bon souvenir lorsque ma Femme et moi avons quitté la ville pour emménager à la campagne, et que j’ai retrouvé mes vieux carnets de la Fac. Il est curieux que j’aie obtenu mon diplôme avec les honneurs, en constatant qu’on trouve dans ces carnets plus de dessins de chaussures et de manteaux que de notes sur des textes de loi… Quand j’y pense, je me revois quasiment chaque jour après les cours, me précipiter vers Jermyn Street pour écumer les merveilleuses boutiques de chaussures, respirer l’odeur du cuir et des cirages, discuter formes de montage et semelles avec les professionnels de cet univers que j’aimais tellement.

Ce n’est pas par hasard que j’ai décidé de faire mes études à Londres, mais bien parce que je suis un anglophile passionné. Le fait d’avoir achevé ces études avec de bons résultats me renforce dans l’idée que si vous vous concentrez sur un domaine qui vous passionne, vous y réussissez. Dans mon cas, les escapades quotidiennes vers les boutiques de mode et de chaussures de Mayfair m’ont donné toute l’énergie dont j’avais besoin.

Au fil du temps, tout ceci m’a amené à être interviewé et portraituré par The Rake, The FT How To Spend It's Wise Guy et Harrods.

Je suis devenu banquier. C’est mon métier. Mais ma passion a toujours été et sera toujours le style. Un de mes très proches amis le sait bien. Il y a cinq ans, il animait un des plus importants blogs suédois sur la mode masculine, pratiquement un magazine en ligne. Il m’a demandé si je voulais y contribuer de manière hebdomadaire, en tant que rédacteur, sur des sujets liés au style classique et à l’artisanat. J’ai bien sur accepté avec grand plaisir, et voilà comment tout a commencé. Au début, nous avons commencé par utiliser nos comptes instagram personnels pour présenter notre travail. Progressivement, le nombre de followers a grandi, ils ont commencé à interagir, poster des idées, commentaires, questions liées au style. J’ai des contacts réguliers depuis des années maintenant, avec certains d’entre eux. Au rythme des followers, ma réputation sur l’habillement masculine s’est accrue. Au fil du temps, tout ceci m’a amené à être interviewé et portraituré par The Rake, The FT How To Spend It's Wise Guy et Harrods, entre autres. Tout ceci étant très flatteur, je me demande encore : mais comment en suis-je arrivé là ? Je ne sais pas vraiment. Mais en écrivant ceci, je commence à réellement mesurer l’ampleur de l’aventure.

Pour conclure, je suis enchanté par les opportunités qui m’ont été offertes, et pleinement reconnaissant pour tous les amis que j’ai ainsi pu rencontrer. Ou que j’aille dans le monde, dans quelque ville inconnue que ce soit, il y aura toujours au moins un ami instagrameur avec qui partager une bière et parler du sujet qui compte vraiment : les chaussures bien faites !

Produits présentés

Words by

Olof Nithenius

Olof Nithenius

Freelance Writer, Banker and Brand Owner

Olof is a man of quality. He has followed his passion and appreciation for well-made menswear to the point of making it ‘THE’ point. His eye for detail and effortless style is remarkably British, perfectly complimented by Swedish conviction. His ability to dress down smart and dress up casual is done with such a natural ease that one might conjure up visions of a team of stylists hiding away in his closet! A man of vast Crockett & Jones experience; from being a former part-owner of C&J stockist to an avid fan of the brand, with a personal collection to rival most. Olof will bring us a touch of Swedish style and we are looking forward to it…

Read more from Olof See all guest authors